Nolvenn - Je ne serai jamais ta Parisienne B1-B2

  • PDF
  • Imprimer
  • Envoyer

Manfred Overmann
Nolvenn Leroy - Je ne serai jamais ta Parisienne (2010), Album Bretonne
Exploitation pédagogique 
 
La chanson et le clip
 

Activités de mise en route avant l'écoute de la chanson/ le visionnement du clip

(Actuellement indisponible ! Petit cours multimédia sur la Bretagne pour le collège (niveau B1) : Histoire, géographie, langue, musique  

 

aster-01.jpg

  •  Que savez-vous sur la Bretagne ? Faites un remue-méninges !
  • Décrivez les deux photos de la pochette et du livret. (1) (2)
  • Quelles associations ces photos évoquent-elles ? Dites pourquoi.
  • Formulez deux légendes que vous écrirez sous les photos.

1.

2.


Travail sur le titre de la chanson:

  • Quelle image avez-vous d'une parisienne ?

 

Lisez la biographie et remplissez le tableau :

« C’est le 28 septembre 1982, à St Renan, que Muriel Leroy donne la vie à la petite Nolwenn. Son père, Jean Luc Le Magueresse, est alors footballeur professionnel dans la ville de Brest, toute proche. Et cette carrière va bien sûr amener la petite famille à sillonner la France. Dès l’âge de 4 ans, la petite fille suit ses parents à Paris pour revenir en Bretagne, à Guingamp, cinq ans plus tard. Elle fréquentera ainsi six écoles différentes jusqu’à la séparation de ses parents en 1993.

De ces racines bretonnes, la jeune femme gardera toujours l’amour de la mer et des légendes celtiques. Une fois le divorce parental prononcé, elle suit sa maman à Saint-Yorre, à côté de Vichy. C’est alors qu’elle se trouve en 6e au collège des Célestins et qu’elle se lance dans l’apprentissage du violon, sur le conseil de son professeur de musique. C’est sa grand-mère, Josette, qui lui offre son premier violon, un héritage familial. Elle montre très vite de réelles aptitudes et la fibre musicale ne la lâchera plus…

Nolwenn a toutefois plus d’une corde à son arc et, en gagnant un concours de dessin en 1995, elle remporte aussi le droit de partir au Mali pour participer à un voyage destiné à distribuer des fournitures scolaires dans des villages situés entre Gao et Tomboctou. Ce périple africain lui inoculera à jamais le "virus" humanitaire.

Elle continue néanmoins ses études et, en 1998, part un an aux Etats-Unis dans le cadre d’un échange organisé par le Rotary Club de Vichy. Elle y passe l’équivalent américain du baccalauréat. Surnommée là bas "Winnie" par ses amis, elle en profite pour suivre un stage de deux jours à la Performing Arts School de Cincinnati, dans l’Ohio. De cette expérience, il résulte une formidable envie de chanter.

De retour en France, Nolwenn prend ainsi des cours de chant classique et intègre le Conservatoire de Clermont-Ferrand, ce qui lui permet d’acquérir une sérieuse aisance vocale. »

(Extrait du site de Radio France Internationale)

 

Date de naissance :
 
Lieu de naissance :  
Nom de la mère :  
Nom du père :  
Profession du père :  
Séparation/ divorce des parents :  
Quelle instrument apprend-elle au collège :  
Où part-elle pour finir sa scolarité :  
De retour en France, quels cours suit-elle à Clermont-Ferrand :  
Année de sortie de son album Bretonne :  


*Faites une recherche avec google maps pour savoir où se trouve sa ville natale. A côté de quelle grande ville habite-t-elle ? Comment s'appelle a) la région b) le département ?

 

Activités pendant l’écoute/ le visionnement

 

Écoutez la 1ère  strophe et complétez les substantifs. Comparez vos résultats avec vos voisins.

Là où les eaux se mêlent
Là où se finit la
Là où est si grand le
Là où se bat la
Là où je deviens celle
Qui pour toi reste un
Même si tu me trouves si belle
Sous les feux de ta ville

  • Décrivez le lieu d'où vient la chanteuse.
  • A qui s'adresse la chanteuse ?
  • Pourquoi est-ce qu'elle reste un mystère ?
  • Expliquez la métaphore de "ta ville lumière".
  • Donnez un titre au premier couplet.

 

Ecoutez la 2ème strophe, le refrain, et notez toutes les valeurs positives auxquelles la chanteuse est attachée.

Qui voit Ouessant, voit son sang
Qui voit Molène,  sa
Qui voit Sein, n'a   du lendemain
Qui voit le Fromeur, entrevoit le

  • Relevez les îles citées dans cette strophe et situez-les sur une carte de la Bretagne.
  • Analysez les associations reliées à ces lieux.
  • Comparez le refrain avec l'original d'un vieux dicton de l'île d'Ouessant:
« Qui voit Molène voit sa peine.
Qui voit Ouessant voit son sang.
Qui voit Sein voit sa fin.
Qui voit Groix voit sa croix. »

 

Ecoutez la 3ème strophe, retrouvez les verbes et le temps.

J' tant que tu me comprennes
Je ne  jamais ta parisienne
J'aimerais tant que tu me
Qu'ici ma place n'est pas la mienne

  • Qu'est-ce que la chanteuse essaie de faire comprendre ?

 

Ecoutez la 4ème strophe et remplissez les trous.

Mais sur les rives de la
Je rêve toujours de pleine
Ce n'est pas pour te faire de la
Ce n'est pas pour jeter la
Ce n'est pas pour faire de
Ce n'est pas pour croiser le
Mais sur les rives de la Seine
Je suis au bout de la

  • Où se déroule l'action ?
  • De quoi la chanteuse rêve-t-elle sur les bords de la Seine ?
  • Pourquoi ?
  • Que veut-elle justifier ?
  • Cherchez à le dire autrement
a) jeter la pierre
b) faire de scènes
c) croiser le fer

 
Les deux derniers couplets
  • Formulez l'aveu de Nolvenn.
  • Comment vous ressentez cette déclaration ?
  • D'après vous, le regrette-elle ?

 

Je ne serai jamais ta Parisienne
 
Là où les eaux se mêlent
Là où se finit la terre
Là où est si grand le ciel
Là où se bat la mer
Là où je deviens celle
Qui pour toi reste un mystère
Même si tu me trouves si belle
Sous les feux de ta ville lumière

Qui voit Ouessant, voit son sang
Qui voit Molène, oublie sa peine
Qui voit Sein, n'a plus peur du lendemain
Qui voit le Fromeur, entrevoit le bonheur

J'aimerais tant que tu me comprennes
Je ne serai jamais ta parisienne
j'aimerais tant que tu me comprennes
Qu'ici ma place n'est pas la mienne

Mais sur les rives de la Seine
Je rêve toujours de pleine mer
Ce n'est pas pour te faire de la peine
Ce n'est pas pour jeter la pierre
Ce n'est pas pour faire de scènes
Ce n'est pas pour croiser le fer
Mais sur les rives de la Seine
Je suis au bout de la terre

Qui voit Ouessant, voit son sang
Qui voit Molène, oublie sa peine
Qui voit Sein, n'a plus peur du lendemain
Qui voit le Fromeur, entrevoit le bonheur

J'aimerais tant que tu me comprennes
Je ne serai jamais ta parisienne
j'aimerais tant que tu me comprennes
Qu'ici ma place n'est pas la mienne

J'aimerais tant que tu me comprennes
Je ne serai jamais ta parisienne
j'aimerais tant que tu me comprennes
Qu'ici ma place n'est pas la mienne

 
Activités après l’écoute

Créativité
  • Faites un dialogue entre un parisien qui veut convaincre une bretonne à venir vivre à Paris et une bretonne qui voudrait qu’il vienne s’installer en Bretagne.

Production écrite (C1)

  • En digne héritière d'Alan Stivell et Tri Yann  Nolvenn rend "hommage" à sa Bretagne natale.

a) Elucidez son attachement à la Bretagne et sa culture à travers l'étude de la chanson.

b) Faites une recherche sur les chanteurs bretons Alain Stivell et Tri Yann et présentez-les sous forme d'un petit exposé.

 
Activités sur la langue
  • Relevez les pronoms possessifs utilisés dans la chanson. Que révèle leur emploi ?

 

Pour aller plus loin

  •  Manfred Overmann: Cours et dossier de textes en Word et en PDF (215 p.) sur la Bretagne avec des fiches pédagogiques (B1-C1) (Actuellement indispenible !)

 

Mise à jour le Lundi, 08 Juin 2015 13:48